Blaise Nada est le premier sous-homme-objet construit par le mouvement féministe : le Front de Libération des Femmes-Objets. Ce mouvement participait à leur émancipation en créant des colonies de femmes-objets interdites aux hommes. Elles étaient volées à leurs propriétaires puis piratées par des informaticiennes militantes du Front de Libération afin de les rendre indociles. Elles retrouvaient alors une autonomie complète, loin de l'exploitation domestique et sexuelle. Les femmes-objets sont encore les uniques habitantes de ces colonies, sociétés souveraines, égalitaires et industrieuses qui constituent un modèle pour le féminisme radical.

Le Front de Libération des Femmes-Objets a fabriqué plusieurs modèles de sous-hommes-objets, les Nada. Les Nada avaient deux fonctions. Leur fabrication servait à dénoncer l'aspect sexiste de la construction d'individus-objets qui ne soient que des femmes, en construisant des modèles homme. Ils permettaient également au Front de bénéficier d'une main d’œuvre logistique, bénévole et disciplinée, pour lutter contre la vente et l'asservissement des femmes-objets.

Blaise Nada a les capacités sociales et l'intelligence sommaire d'un enfant de huit ans. Sa créatrice, grande amoureuse de littérature l'a pourtant doté, pour son propre plaisir, de capacités sexuelles et langagières hors du commun. Finalement lassée, elle l'a ensuite elle-même reprogrammé et émancipé au moment des conflits entre les colonies de femmes-objets et le Front de Libération des Femmes-Objets. Il poursuit depuis une carrière littéraire discrète. Il vit en périphérie de la plus importante colonie de France où il reçoit les visites nocturnes de femmes-objets. Il aime ne rien faire assis sur un coin d'herbe, écrire sur commande et faire l'amour à la demande.

-------------------------
Auteur de :

-------------------------
Site-web : http://lenep.com/monpoingperdu/